Créer son site de club,

c'est facile et gratuit.

... à condition de se donner un peu de mal. Mais ne requiert pratiquement aucune connaissance en informatique. Et pour ceux qui peuvent venir jusqu'à Troyes, je peux assurer aide et formation.

Par contre si vous voulez un site nul et très cher, j'ai d'excellentes adresses.

Dans tous les cas de figure il faudra le remplir, ça votre fournisseur de site ne s'en charge pas. Il se contente de vous fournir une boite vide, à vous de la remplir.

 

Un site de club, pour qui ?

Pour les gens de l'extérieur.

-1-Les promeneurs curieux. Cela sert à donner une image de notre club et du Rotary International plus dynamique, correspondant mieux à nos valeurs et nos actions sociales et humanitaires, mais aussi amicales et culturelles. (en période creuse, c'est 150/200 visiteurs/mois, qui regardent 500/600 pages de ce site)

-2-Ceux qui veulent découvrir notre club : les candidats potentiels (Dans notre crise de recrutement, ça sert à donner envie de devenir membre), futurs conférenciers, associations caritatives bénéficiaires. (peu de monde mais importants)

-3-Ceux qui viennent chercher une information précise sur une action. Baliser leur trajet d'informations percutantes sur notre club et le Rotary International. (période du tour du bouchon, c'est plusieurs milliers de visiteurs/jour)

-4-Pour les rotariens de passage: Leur donner les moyens de nous rencontrer en affichant notre adresse, notre programme et un mail. Même si ça ne sert pas souvent, c'est imposé par le Rotary International.

 

Pour les membres du Club.

-5-Pour les membres actifs : c'est un outil d'information, de communication. On doit pouvoir s'inscrire à nos évènements, y faire notre administration, nos coordinations. Et également un moyen d'approfondissement d'un sujet de conférence.

-6-Pour les pas trop actifs : c'est aussi notre mémoire où nous devons retrouver nos bulletins anciens, nos conférences et évènements.

Ceux là, quoi que vous fassiez ils vous critiqueront, sans rien proposer.

Public ou Privé

Les associations secrètes ou à caractère illicite ou honteux doivent laisser visibles au public un minimum de choses. Mais si vous êtes fiers de ce que vous faites, alors c'est l'inverse  : tout est public sauf ce qui ne peut pas l’être.

Vous voulez que des gens aient envie de vous rejoindre, montrez leur que vous savez vous cultiver, vous ouvrir sur le monde et pas seulement donner 3 sous à des handicapés.

Les sites endormis !

1-Il y a les sites endormis, sans aucune mise à jour depuis des mois ou des années. VOIR ou VOIR

2-Les sites actifs, mais qui paraissent endormis. Il faut chercher longtemps avant de voir un signe d'activité. VOIR

3-Les sites actifs que l'on voit dès l'accueil. VOIR

Les gens de l'extérieur ne passeront pas plus de 10 secondes sur les sites qui paraissent endormis. Il faut donc que l'activité soit perceptible, et engageante dès la page d'accueil.

Qui travaille ?

Président.

Le chef est toujours responsable de tout, c’est bien connu.

C’est lui qui nourrit en information le webmaster. Et notamment il doit veiller à l'image qu'il donne au travers de la page d'accueil. Un petit édito chaque mois serait le bienvenu.

Certes c'est le chef, mais il doit se conformer aux exigences techniques, aux règles de bon sens du Rotary International, et de tous les sites, et laisser à ses successeurs un outil en état de marche.

 

Webmaster.

Responsable de la cohérence et de la partie technique.

Il met en place les trucs un peu compliqués : inscriptions, tableaux, diaporamas, vidéos etc.

 

Programmeur et bulletinier et autres.

Idéalement, ils mettent à jour directement sur le site le programme et le bulletin.

C'est bien d'avoir un photographe attitré qui fera les diaporamas, sachant qu'ils peuvent être vus par des dizaines de personnes .

 

Structure du site.

Plan du site de rotary-barsuraube

L'architecture doit être très simple et logique.

Le visiteur qui ne comprend pas du premier coup d'œil va voir ailleurs.

 

Accueil (C'est à la fois la gare de triage, qui nous donne envie de visiter

               et c'est le reflet d'une actualité très vivante en perpétuel mouvement.)

Le Rotary (Présenter le Rotary, ses valeurs ses actions internationales.)

Rotary international ( à copier depuis le site du district ou des autres sites officiels.)

Rotary mode d'emploi

Rotary histoire

Rotary liens

Bar sur Aube (Notre club = Rotary + notre ville. Donner envie de la visiter.)

La vie à Bar

Photos

Liens utiles

Le Club (Qui sommes nous ? )

Le bureau

Les membres, trombinoscope (sans les adresses)

Règlement intérieur

Statuts

La vie du Club (Que faisons-nous ?)

Programme

Programmes archivés

Actions

Banque alimentaire etc (Description de nos actions sociales et humanitaires)

Evènements

Conférences (Pour chaque conférence : texte, photos, approfondissement)

EGE Gujarat

WEB2.0 et nous ?

Privé (accès par mot de passe)

Membres

Adresses mail (liste des mails à jours séparés par un ; pour faire un copie coller)

Who is who ( une page par personne: conjoint, adresse, mini CV, hobbies etc)

Dr Charles Attend

Alain Bécile

Jean Aymar de Toutça

Assiduité

Bulletins (une page par bulletin, ou des bulletins à télécharger)

Bulletin Avril 2014

Bulletin Mars 2014

Inscriptions (soit formulaire tableau, soit tableau modifiable)

Actions administration (permet de se coordonner pour les actions et qui fait quoi)

Recrutements démissions

Contact

Blog

Contactez nous

Livre d'or

Contenu d'une page web.

Titres, textes, liens, images (compressées), fichiers à télécharger. (jimdo)

Vidéos (YouTube)

Présentations (SlidesShare)

Diaporamas (Picasa ou Flickr présentation  Flickr)

Cartes enrichies (Google Map) (personnalisation)

Questionnaires, tableaux interactifs, textes interactifs (Google Drive)

Sous sites interactifs (GoogleSites)

Calendriers communs (Doodle)

etc... et une infinité d'autres applis + ou - gratuites.

 

Web 1.0 vs Web 2.0

Quel type de site choisir ?

Type classique, bien présenté léché peigné, avec un webmaster qui s'occupe de tout ou presque, et les autres qui se contentent de regarder et de critiquer. C'est le web 1.0, et on fera le site avec JIMDO, WIX ou autre.

Veut on un site, lieu de travail commun, où chacun poura créer et modifier ses pages, mettre ses textes et ses photos, et où le webmaster se contentera des trucs un peu plus compliqués, et de corriger les erreurs des autres ? C'est du web 2.0, et on le fera avec GoogleSites. Mais c'est forcément un peu plus fouilli, et, d'expérience, ça n'empèche pas les autres de critiquer.

Comme le site a 2 parties, une publique et une privée, rien n'empèche de faire la publique avec Jimdo et la privée avec GoogleSites.